Sur 14 séries de peintures, plusieurs toiles ont été traduites en estampes, soit en lithographies, sérigraphies et gravures. Elles ont été choisies et réalisées en fonction de leur intérêt ressenti par le public où à la faveur de rencontres avec des éditeurs, galeries et fondations... La plupart de ces estampes ont été travaillées par l'artiste, sur pierre, sur zing, sur calque et ensuite tirées dans les ateliers de lithographies et de gravures. Grapholith, Stéphane Guillebault et Tanguy Garrigue à Paris.

Les lithographies choisies dans les séries de peintures:  'Nus roses", "Grands nus" et Paysages bleus et vert" ont étés tirées dans des ateliers New Yorkais. Plusieurs estampes tirées d'après les "Peintures intimes" sont des techniques mixtes et se rapprochent des peintures originales: termophormées sur base de couleurs littographiques et terminées au carborundum en gravure.